8.500 kilomètres en Vespa, c'est possible !

A GUY ON A VESPA / ITALIA TOUR

 

8500km au guidon d’une Vespa GTS 300 ça vous tente ?

 

C’est le pari fou que dans lequel s’est lancé Raphael, un jeune Parisien de 27ans, aventurier et curieux sans cesse à la recherche de la bonne expérience. Bercé dans une existence citadine et animé tout au long de l’année, le confinement fut pour lui une expérience humaine particulière qui a suscité beaucoup de réflexion. Pourquoi ne pas partir et se retrouver seul avec soi-même ? Un moyen d’apprendre à se connaître et de revoir son style de vie. C’est l’objectif que c’est fixé ce jeune Vespista, une fois les valises bouclées, c’est le grand départ.


 

LE PLAN

 

Le vrai plan, c’est qu’il n’y avait pas de plan. Sans attache ni point de chute, Raphael voulait rendre cette expérience plus humaine et spontanée. C’est pourquoi cette histoire est faite de rencontre et de découverte, dans un contexte particulier tout juste sorti de confinement. Notre jeune entrepreneur se met au guidon de son fidèle destrier et prend la route de l’Italie, terre natale de la Vespa.

Son premier arrêt est marqué dans les Alpes, à Chamonix. L’occasion de faire l’ascension de l’aiguille du Midi et de toucher du doigt la neige. S’en suit ensuite un périple à travers la Suisse puis l’Italie. Voici ce qu’il faut retenir des arrêts de Raphael :

Paris -> Chamonix -> Genève -> Lausanne -> Lauterbrunnen -> Ascona -> Lac de Côme -> Vérone -> Venise -> Rimini -> Ancone -> Vieste -> Bari -> Pogliano Al Marre -> Lecce -> Santa Maria Di Leuca -> Reggio di Calabre -> Taormina -> Catane -> Syracuse -> Noto à Agrigente -> Marasala -> Palermo -> Naples -> Positano


 

LE SCOOTER

 

Ce n’est pas n’importe quel scooter. Raphael à fait le choix en 2017 d’une Vespa GTS 300cc Bianco Innosenza. Quoi de mieux que la belle de Pontedera pour arpenter les routes italiennes ? Il s’est élancé pour un peu plus d’un mois et demi de périple.

  • 128h de conduite
  • 8.560 kilomètres
  • 47 jours

Une copilote de choix pour notre voyageur qui a parcouru ce road trip sans embûche. Seul le démarreur a montré un léger signe de fatigue en fin de parcours. Ce n’était pas sans compter sur la solidarité italienne envers la marque à la guêpe, Raphael a été très bien reçu et a pu reprendre sa route aussi tôt.


 

LA MORALE

 

Ce voyage fut plus qu’un périple, c’est une expérience de vie qui repousse les limites physiques et psychologiques. C’est ce que recherchait Raphael qui a trouvé une partie des réponses qu’il convoitait au guidon de sa Vespa sur cette drôle de période d’introspection. Il attache aujourd’hui une importance particulière aux valeurs humaines.

Facebook @aguyonavespa
Instagram @raphaelbonnot

 

Top